Mary4

Libérer Maryvonne !

 Madame le Ministre,

Cette pétition a pour but d’obtenir la libération de Maryvonne L., 74 ans, qui, depuis dix mois, est maintenue contre son gré dans divers établissements hospitaliers et maisons de retraite à l’instigation de sa famille.

Cette histoire se situe à Besançon, dans le Doubs.

« Mary » vit depuis quatre ans avec Cyril une relation amoureuse. Sa famille n’a jamais accepté cette situation et a œuvré depuis le départ pour obtenir une séparation du couple. Par la manipulation, par l’intimidation, par la menace puis, le 30 septembre 2013, en provoquant la mise sous sauvegarde de justice de Mary et en la faisant enfermer pour la séparer de son compagnon.

Mary est atteinte d’un syndrome qui affecte sa mémoire. Le couple était conscient de cette affection et Mary était suivie par un neurologue et suivait un traitement ayant pour but de retarder l’évolution de sa maladie. Par ailleurs, la veille même de son internement forcé, Mary conduisait et se rendait en ville faire ses courses.

Mary est donc enfermée et isolée du monde extérieur. Sa famille a obtenu de la justice une mesure d’éloignement de son compagnon, (qui fait l’objet d’une procédure d’appel en cours), mais aussi de la mère de son compagnon, âgée de 85 ans ainsi que de deux amies du couple, retraitées toutes deux. Comment peut-on croire qu’il existerait un « gang » de personnes âgées qui œuvrerait occultement pour nuire à une personne qui est pourtant aimée et respectée des personnes mises en cause.

La Justice a validé cette thèse en omettant de considérer certains certificats médicaux et contre-expertises, les nombreux témoignages des amis ou des commerçants de la ville qui présentent tous une femme enjouée, bien dans sa peau et n’ayant aucun problème de communication sociale.

La voix de Mary n’a jamais été entendue depuis plus de dix mois. Les preuves et démonstrations de Cyril, son compagnon, n’ont pas non plus été écoutées ni même prises en compte. Nous en sommes même arrivés à penser que la manœuvre ourdie par la famille pour arriver à ce résultat avait pu trouver des « complaisances » dans la justice.

Or, il apparaît qu’en contradiction totale avec l’esprit de la loi sur la mise sous tutelle des majeurs en France, on n’écoute pas les désirs de Mary, on l’empêche de rentrer chez elle, de se déplacer où elle désire aller et on la prive de la présence de son compagnon, de ses amies et même de la possibilité d’avoir des contacts téléphoniques avec qui elle souhaite, son portable lui ayant été confisqué et ses appels étant filtrés par le standard.

Aussi, Madame le Ministre, avec tout le respect et l’attente que nous avons de votre haute fonction, nous vous demandons d’intervenir afin de diligenter une enquête complète et impartiale sur cette affaire pour déterminer comment on peut arriver à une telle situation, au 21ème siècle en France.

Au-delà de ça, nous vous demandons d‘avoir l’humanité de rendre sa liberté à une femme innocente qui, au-delà des premiers soubresauts d’une maladie rampante, aurait sans doute plus besoin d’amour et de stabilité que d’un isolement total, qu’elle n’a pas demandé et qui semble bien plus préjudiciable pour sa santé qu’une vie quotidienne faite de rassurantes habitudes et de tendresse partagée.

Nous vous prions d’agréer, Madame le ministre, l’expression de notre haute considération.

Le site : http://site25.free.fr

Libérer Maryvonne ! Lettre à Madame le Ministre de la justice et Garde des Sceaux

Madame le Ministre,

Cette pétition a pour but d’obtenir la libération de Maryvonne L, 74 ans, qui, depuis dix mois, est maintenue contre son gré dans divers établissements hospitaliers et maisons de retraite à l’instigation de sa famille.

Cette histoire se situe à Besançon, dans le Doubs.

« Mary » vit depuis quatre ans avec Cyril une relation amoureuse. Sa famille n’a jamais accepté cette situation et a œuvré depuis le départ pour obtenir une séparation du couple. Par la manipulation, par l’intimidation, par la menace puis, le 30 septembre 2013, en provoquant la mise sous sauvegarde de justice de Mary et en la faisant enfermer pour la séparer de son compagnon.

Mary est atteinte d’un syndrome qui affecte sa mémoire. Le couple était conscient de cette affection et Mary était suivie par un neurologue et suivait un traitement ayant pour but de retarder l’évolution de sa maladie. Par ailleurs, la veille même de son internement forcé, Mary conduisait et se rendait en ville faire ses courses.

Mary est donc enfermée et isolée du monde extérieur. Sa famille a obtenu de la justice une mesure d’éloignement de son compagnon, (qui fait l’objet d’une procédure d’appel en cours), mais aussi de la mère de son compagnon, âgée de 85 ans ainsi que de deux amies du couple, retraitées toutes deux. Comment peut-on croire qu’il existerait un « gang » de personnes âgées qui œuvrerait occultement pour nuire à une personne qui est pourtant aimée et respectée des personnes mises en cause.

La Justice a validé cette thèse en omettant de considérer certains certificats médicaux et contre-expertises, les nombreux témoignages des amis ou des commerçants de la ville qui présentent tous une femme enjouée, bien dans sa peau et n’ayant aucun problème de communication sociale.

La voix de Mary n’a jamais été entendue depuis plus de dix mois. Les preuves et démonstrations de Cyril, son compagnon, n’ont pas non plus été écoutées ni même prises en compte. Nous en sommes même arrivés à penser que la manœuvre ourdie par la famille pour arriver à ce résultat avait pu trouver des « complaisances » dans la justice.

Or, il apparaît qu’en contradiction totale avec l’esprit de la loi sur la mise sous tutelle des majeurs en France, on n’écoute pas les désirs de Mary, on l’empêche de rentrer chez elle, de se déplacer où elle désire aller et on la prive de la présence de son compagnon, de ses amies et même de la possibilité d’avoir des contacts téléphoniques avec qui elle souhaite, son portable lui ayant été confisqué et ses appels étant filtrés par le standard.

Aussi, Madame le Ministre, avec tout le respect et l’attente que nous avons de votre haute fonction, nous vous demandons d’intervenir afin de diligenter une enquête complète et impartiale sur cette affaire pour déterminer comment on peut arriver à une telle situation, au 21ème siècle en France.

Au-delà de ça, nous vous demandons d‘avoir l’humanité de rendre sa liberté à une femme innocente qui, au-delà des premiers soubresauts d’une maladie rampante, aurait sans doute plus besoin d’amour et de stabilité que d’un isolement total, qu’elle n’a pas demandé et qui semble bien plus préjudiciable pour sa santé qu’une vie quotidienne faite de rassurantes habitudes et de tendresse partagée.

Nous vous prions d’agréer, Madame le ministre, l’expression de notre haute considération.

Le site : http://site25.free.fr

[signature]

Signer
123 signatures

Partager avec vos amis:

   


Dernières Signatures
123fanny hamdi 25480fév 28, 2017

Laisser un commentaire